stage nature en lien art

Quelles valeurs ?

Les valeurs portées par nos stages

Chaque jour, il faut repartir de la feuille blanche, plonger en soi, se mettre en quête de vérité et de beauté…  François Cheng

Pourquoi avoir opté pour cette proposition de stages photo plutôt atypiques ? 

Il existe de nombreuses propositions de stages photo aujourd’hui. La plupart offrent la possibilité d’acquérir de nouvelles techniques photographiques ou d’aller shooter des espèces spécifiques. Nous avons souhaité nous positionner ailleurs : Plutôt que de nous tourner vers tels sujets photo, vers tel lieu ou voyage, vers telles techniques et astuces créatives ou vers la démarche de tel photographe en particulier, nous centrons nos stages sur les stagiaires eux-mêmes.

Nous sommes toutes deux convaincues que la créativité ne se trouve pas à l’extérieur, ni dans le sujet, ni dans les outils. C’est à l’intérieur de soi qu’il faut aller la réveiller. C’est donc là, en vous-mêmes, que nous vous guiderons pas à pas, dans la bienveillance et la joie de partager des instants privilégiés en pleine nature.

Pour qui ? A qui s'adressent les stages Nature en Lien ? 

Nous avons choisi d’ouvrir nos stages à tous, du photographe débutant au photographe confirmé. Ils sont constitués d’une alternance de moments collectifs et plus individuels, parfois sans appareil photo.

• Des temps pour se recentrer sur ses émotions et se mettre en état d’inspiration photographique, à travers des pratiques telles que la respiration consciente, l’ouverture des sens à la nature, la méditation guidée, ou encore de simples échanges verbaux sur l’acte créatif.

• Des sorties photos plus conventionnelles, où nous vous aiderons à mettre en pratique cet état de création qui nous fascine tant. Nous serons aussi là pour vous transmettre des savoir-faire plus techniques de façon individualisée. 

Et l'hypersensibilité, dans tout ça ? 

Difficile de ne pas parler de l’hypersensibilité en répondant à la question « À qui s’adressent nos stages ? »

Nous appartenons toutes deux à cette vaste famille des hypersensibles. Ces personnes qui se débrouillent pour vivre au sein d’une société pas toujours faite pour elles. Un monde qui va trop vite, trop brutal, qui nous demande souvent d’être qui on n’est pas. La photo nature est déjà en soi un bel échappatoire. Nous allons plus loin, et nous posons ce mot -hypersensibilité- en filigrane de nos stages. Avec ce désir d’offrir lors de ce weekend passé ensemble, un espace serein, où chacun peut être qui il est, sans jugement, dans la bienveillance et l’accueil. Nous tournons le dos à toute normalisation pour au contraire créer une parenthèse apaisée, où la singularité sera choyée, nourrie, accueillie dans la convivialité, afin qu’elle puisse s’exprimer dans vos photos. 

Le but de chaque stage

Que rajouter de plus ? Un stage Nature en lien, c’est avant tout un moment où l’on cultive l’émerveillement de ce qui est, le lâcher prise, pour revenir à l’instant présent et au souffle, à l’accueil de l’autre tel qu’il est, mais aussi, et surtout, à l’accueil de soi-même tel que l’on est. Se retrouver en soi-même, pour renouer avec le moment présent, avec ce regard d’enfant qui sommeille en chacun de nous, et oser aller vers une réelle créativité née de nos émotions propres. 

Et la suite ? 

L’aventure Nature en lien est encore balbutiante mais nous envisageons déjà des tas d’autres choses. Nous appliquerons ce que nous proposons dans nos stages : être à l’écoute de soi, de notre petite voix intérieure, et de l’instant présent, pour créer de nouvelles formules de séjours. Nous avons plein d’idées ! Nous allons bien sûr reconduire des stages photo autour du lac du Der en 2020, et d’autres formes de séjours, dont nous vous parlerons au fur et à mesure. 

Le mot de la fin ? Merci !

Merci à vous qui nous avez accompagnées dans notre projet, par un regard ou un sourire bienveillant, par un partage, par vos encouragements ou en communiquant sur nos stages. Tous ces petits gestes nous sont allés droit au coeur et ont été un réel moteur pour concrétiser notre projet dans la joie. 
Et un grand merci aux explorateurs, aux audacieux, à celles et ceux qui sont venus à nos premiers stages dans la curiosité et la bonne humeur. Sans vous, Nature en Lien n'existerait déjà plus. C'est vous autant que notre petite voix intérieure qui faites et ferez de Nature en lien ce qu'elle est et sera ! Merci de votre confiance !

Puisque la beauté est rencontre, toujours inattendue, toujours inespérée, seul le regard attentif peut lui conférer étonnement, émerveillement, émotion, jamais identiques.

L’éternité n’est pas de trop (2002) de François Cheng